Arthrose de la base du pouce

Qu’est ce que l’arthrose de la base du pouce?

 

Arthrose-base-pouce-radiographie

L’arthrose de la base du pouce est un problème fréquent, en particulier chez les femmes vers la cinquantaine, où il est généralement bilatéral.
Parfois, l’arthrose est le résultat d’une fracture, de rhumatismes ou d’une infection, mais le plus souvent la cause exacte de l’arthrose n’est pas connue. Il y a souvent une hérédité familiale.

L’arthrose se voit facilement sur les radiographies: l’épaisseur du cartilage diminue ce qui fait que les os sont directement en contact, des excroissances osseuses se développent autour de l’articulation et la base du métacarpien se subluxe entraînant une déformation caractéristique.

 

Articulations-trapeze-rhizarthrose

* Excroissance osseuse due à l’arthrose

L’arthrose de la base du pouce touche le plus souvent l’articulation entre le métacarpien et le trapèze (grande flèche orange).
Les autres surfaces articulaires du trapèze s’articulent avec:

– Le scaphoïde (flèche blanche)
– Le trapézoïde (flèche jaune)
– La base du deuxième métacarpien (flèche verte)

Elles peuvent toutes être atteintes par l’arthrose.

Sur cette radiographie, l'arthrose s'est développée uniquement entre le scaphoïde (S) et le trapèze (T).

Sur cette radiographie, l’arthrose s’est développée uniquement entre le scaphoïde (S) et le trapèze (T).

Evolution naturelle de l’arthrose

A un stade avancé, l'arthrose atteint toutes les articulations autour du trapèze. L'arthrose entraîne un enraidissement douloureux des articulations entre le premier métacarpien et le trapèze (flèche rouge) et entre le trapèze et le scaphoïde (flèche verte).

A un stade avancé, l’arthrose atteint toutes les articulations autour du trapèze.
L’arthrose entraîne un enraidissement douloureux des articulations entre le premier métacarpien et le trapèze (flèche rouge) et entre le trapèze et le scaphoïde (flèche verte).

Quels sont les symptômes de l’arthrose  de la base du pouce ?

Le symptôme habituel est la douleur, en particulier en tournant  une clé ou lors de la manipulation de petits objets entre le pouce et l’index.
Peu à peu, l’articulation se détériore et se subluxe et une déformation caractéristique apparaît à la base du pouce.

Quel est le traitement de l’arthrose de la base du pouce?

Initialement, le traitement est le repos et éviter les activités douloureuses.

2

Les anti-inflammatoires,  une attelle de pouce pendant la nuit et l’injection de cortisone éventuellement  doivent être tentées.

Si ce traitement médical  n’est pas efficace, la chirurgie doit être envisagée.

Quelles sont les procédures chirurgicales?

La procédure consiste toujours à enlever et remplacer les surfaces articulaires douloureuses arthrosiques.

Toutes ces procédures sont effectuées  sous anesthésie locale, en ambulatoire ou  avec une hospitalisation jusqu’au lendemain matin.

Il y a différentes options à considérer selon l’importance  de l’arthrose, le degré d’instabilité articulaire, l’âge du patient et de son niveau d’activité.

  • L’excision complète du trapèze avec stabilisation ligamentaire est une technique fiable  à long terme. C’est la technique de référence, pratiquée depuis plus de 60 ans [Gervis 1949]. Une réintervention est extrêmement rare.
    Les inconvénients de cette technique sont une période de rétablissement postopératoire de 3 à 6 mois et la récupération incomplète de force et la mobilité.
    Les avantages sont qu’il n’y a pas de matériel étranger et très peu de risque de détérioration à long terme.

LRTI SCHEMA

 

 

 

 

 

 

 

 

Le remplacement de l’articulation par une  prothèse
Le remplacement des deux surfaces articulaires par une prothèse “totale”surmonte ces inconvénients.

Un exemple de prothèse articulaire de la base du pouce.

Un exemple de prothèse articulaire de la base du pouce.

Ces prothèses sont un peu des prothèses de hanche en miniature.

 

La pièce métacarpienne comporte une tige qui se bloque à l’intérieur du canal médullaire du métacarpien.

La pièce trapézienne est fixée par vissage, impaction ou par du ciment chirurgical dans le trapèze.

Les deux pièces s’articulent comme une boule dans son logement.

 

La fonction est récupérée au bout de quelques semaines et la longueur du pouce peut être rétablie avec précision.

Une prothèse totale a été mise du côté gauche. Cette prothèse a permis de redonner la même longueur que l'autre pouce.

Une prothèse totale a été mise du côté gauche.
Cette prothèse a permis de redonner la même longueur que l’autre pouce.

Résultat sur l'opposition entre le pouce et l'annulaire

Résultat sur l’opposition entre le pouce et l’annulaire

 

Résultat sur l'ouverture de la première commissure

Résultat sur l’ouverture de la première commissure

 

 

 

Chez le même patient on voit que la prothèse a permis de restaurer l'extension complète

Chez le même patient on voit que la prothèse a permis de restaurer l’extension complète

Vous pouvez voir le dr Dubert  en train d’opérer sur France 5 en cliquant sur le lien ci-dessous, Il faut aller sur

Arthrose du pouce : une solution chirurgicale

  • Les inconvénients de cette technique sont principalement le risque d’infection et l’usure, comme pour toute prothèse artificielle.

Prothèse totale composée d’une cupule dans le trapèze et d’une pièce métacarpienne dont la tête vient s’articuler dans la cupule. Dans cet exemple, les pièces sont impactées dans l’os sans interposition de ciment chirurgical.

Prothèse totale avec pièce trapézienne cimentée

  •  L’interposition par une bille de Pyrocarbone est un nouveau concept qui peut s’avérer efficace, mais qui manque encore de suivi à long terme.
  • 7.

 

 

 

 

 

 

 

  • La fusion trapézométacarpienne consiste à éliminer l’articulation sans résection ni remplacement de l’articulation.
    Le métacarpien et le trapèze sont fusionnés, ne faisant plus qu’un seul os. Le résultat est efficace sur les douleurs et la force mais cette intervention entraîne bien sûr une raideur du pouce.
    L’inconvénient décrit par les patients est principalement l’impossibilité de mettre complètement la main à plat.
    Cette technique est rarement pratiquée de nos jours et doit être limitée à des cas très particuliers.

Quels sont les risques spécifiques de la chirurgie?

Vous recevrez un document de consentement éclairé avant votre intervention. Nous vous expliquerons aussi objectivement et aussi complètement que possible les principes de ces interventions pour adapter l’indication à vos objectifs.
Vous serez également informé(e) sur les symptômes à surveiller après la chirurgie pour dépister et traiter les complications éventuelles.
Les complications ne laissent généralement pas d’invalidité  si elle sont traitées à temps.

Après la chirurgie:

Vous allez quitter la clinique le jour même ou un jour après après votre intervention au plus tard, avec un simple bandage pour éviter la douleur et favoriser la guérison.
La première consultation  est généralement programmée huit jours après la chirurgie pour vérifier la cicatrisation.
La rééducation  n’est pas toujours nécessaire.
Le rétablissement complet peut nécessiter 3 semaines à 6 mois selon la procédure chirurgicale.

Références:

Gervis WH. Excision of the trapezium for osteoar- thritis of the trapezio-metacarpal joint. J Bone Joint Surg Br 1949;31:537–9

Dernière mise à jour le  28 septembre 2015